Flottangs

Principe

Les flottangs sont constitués d’un empilement de 10 carrés de géotextiles (50x50 cm), maintenus par des colliers de serrage équipés de flotteurs. L’ensemble fait office d’habitat artificiel apprécié par les jeunes anguilles qui viennent se glisser dans les mailles des différentes couches du treillis très structuré. Il peut être disposé en berge ou en chenal. Cet outil a été développé en 2014 par le Groupement des Fédérations de Pêche de Poitou-Charente.

Cette technique présente plusieurs avantages : Elle est sélective vis-à-vis des jeunes anguilles (< 12cm), elle est relativement simple, peu coûteuse et facilement déployable. L’équipe nécessaire est restreinte pour la mise en place et pour les relevés (bien inférieure à celle d’une pêche électrique classique). La disposition des engins peut être faite dans des zones non prospectables à l’électricité (milieu trop profond, salinité trop importante, accès impossible, marais, etc…).

SEINORMIGR l’utilise depuis 2016 sur la Seine ou niveau du barrage de Poses. Cette technique a déjà permis d’affiner la date d’arrivée des civelles au pied du barrage, de déterminer de nouvelles voies de franchissement (notamment les écluses), de mettre en avant un effet d’accumulation au pied de l’usine et une discrimination du système de franchissement vis-à-vis des plus petits individus en rive gauche.

L’utilisation actuelle est restreinte au seul site de Poses, où elle a permis de répondre à des questions, mais un déploiement à plus large échelle est facilement imaginable. Cela pourrait notamment permettre de mieux appréhender la répartition spatiale et temporelle des jeunes anguilles durant leur remontée de l’axe Seine, et pourquoi pas sur d’autres axes ensuite.